Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 22 aout 2009

Publié par Le Tchoa sur 20 Août 2009, 21:02pm


Chers Galériens,
Chers Galeriennes.

Cette fois ci encore, les braves, les valeureux rameurs ceussent qui perpétuent une tradition séculaire que dis-je ancestrale sur le port de l'Estaque étaient présents derrière leur capitaine, j'ai nommé Alain.

Après cette introduction théâtrale, il va être difficile de vous narrer la suite.

Nous partîmes 5 et nous revenûmes 5, bon je sais, le raccourci est un peu rapide. Je développe :

Quand nous sortîmes du port, la mer était magnifique, calme, sereine. Il fallait lui faire honneur. Les quatre grands gaillards de nous sommes souquèrent ferme. Après quelques commentaires de ci de là, très rapidement nous arrivâmes à Niolon.



Surpris par tant de vélocité, le capitaine, Alain décida pour la première fois de l'histoire de dépasser cette calanque mythique. Croyez moi, de pas bien loin, mais quand même …


là nous fumes déçus, point de dragons crachant du feu, point de cyclope dévorant les vilains … rien … Tous ce qui était écrit dans nos livres d'enfants n'existait pas ???


Certes il y avait bien un super tanker au large mais il était aussi placide qu'un lion des savanes repu d'une gazelle. Il fallait se faire une raison, soit Homère est un menteur, soit nous n'avons pas bien lu. (mais je pense que c'est la deuxième hypothèse qui semble la plus sûre).


Donc je m'égare, mais il fallait revenir de ce voyage. C'est là que nous nous sommes aperçu que le soleil était bien haut dans le ciel, les marins du week end avec leurs péniches motorisés nous frollaient. Avec le sang froid qui caractérise notre Capitaine il arriva à prendre les vagues dans le bon sens, pour que notre barquette ne fit pas un tonneau comme dans les fêtes foraines.


Le soleil était brulant, la mer mécaniquement agitée, il fallait ramer pour nous ramener à bon port. Ce fut un moment éprouvant que tous les rameurs ressentaient dans leurs chairs, mais fiers d'être là. Alain avait bien compris il tira une ligne droite entre nous et le quai. Tiens bon la barre pas un degré d'angle ne dépassa.




Nous arrivâmes quand même presque à l'heure, le sentiment d'avoir fait de grandes choses …


Il était temps d'aller honorer le bar de l'amirauté comme à notre habitude. Les bocks ne firent pas longtemps, juste le temps de se ragaillardir et de repartir …..


A Samedi 8H45

Fraternellement

Le Tchoa
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

camille paoli 30/08/2009 17:36

coucou mon petit papa alias francis dit soit disant némo??? je suis passée sur ton blog que j'ai trouvé super j'ai beaucoup rigolé avec les annecdotes je vous conseil de continué car cel nous donne des sujets de conversations à la maison grâce aux photos dossiers que vous avez publiées !!!!!!    gros bisous   camille

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents