Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


RAME CONVOCATION DU 8 Juin 2013

Publié par Le Tchoa sur 6 Juin 2013, 23:39pm

Chers galériens,

Chères galériennes

C’est par une journée claire mais aérée que nous sortîmes samedi dernier. Comme à notre habitude les rames furent mises d'un geste par des compagnons volontaires et aguerris.

La sortie de la passe de Corbières ne nous posa pas plus de problème que ça, et nous voilâmes en haute mer.

Le capitaine en grand sage préféra réaliser du cabotage, nous mettant à l'abri d'un mistral fort.

En effet pour vous expliquer, les rafales de vent lèchent les massifs du Garlaban pour atterrir au dessus de l'Estaque telle une vague d'eau se déversant dans la mer. Si vous regardez de prêt il y a toujours un petit espace entre le haut des crêtes et les rafales tombantes dans l'eau, et c'est bien là qu'il fallait être à ce moment.

Nous ramâmes comme à l'habitude, mais dans le bateau silencieux, les visages se congestionnaient de plus en plus en forçant sur les vagues qui étaient devenus longues épaulées par un vent soutenu.

Les compagnons serraient les dents, nos muscles étaient de plus en plus chauds. Heureusement, quoi qu'en dise certains, souvent refroidis par des lames d'eau, qui ne sachant par quel miracle, atterrissaient sur les rameurs. Il faut dire que tout le monde eu droit à sa rincée ce jour là.

C'est là que l’esprit curieux de notre capitaine se manifesta, voulant aller voir du coté de la mise à l'eau, pour savoir si, l'endroit était meilleur. Qu'à cela ne tienne, malgré la fatigue qui commençait à se faire sentir, tous étaient volontaires.

L'aller nous posa pas de problèmes particuliers, mais le retour fut digne d'un film de supers héros, combattant les esprits du mal. En effet celui qui nous faisait mal, ce jour là, était Éole, riant sans doute de nous voir souquer comme des beaux diables sur une mer déchirée.

Six rameurs aguerris, de solides gaillards ramaient avec toutes leurs puissances, leur savoir, leur science, mais la barque n'avançait quasiment pas. Quel était ce phénomène physique ? Il me semble bien que le grand Newton l'avait énoncé dans sa théorie maritime comme quoi toutes barques suffisamment motorisées par de rudes gaillards devaient avancer dans le sens contraire de leurs pales.

Et bien non ! Même la science était contre nous, mystère. Il fallut attendre des secondes plus calmes, il faut bien qu'Éole lui même reprenne son souffle pour souffler. Nous sentions son regard amusé, sous nos efforts démesurés.

Ce qu'il ne savait pas c'est que même les dieux ne font pas peurs aux vrais rameurs …

Nous eûmes encore quelques forces pour ranger les rames et nous engouffrer dans notre camion salvateur qui nous emmenait à notre point de rencontre favori, le bar des Pécheurs. Nous prîmes tous la boisson, vous savez la boisson qui requinque, celle qui vous vivifie et redonne le sourire au visage les plus agars de fatigue. De grandes chopes furent servies.

En se sens, je voudrais rendre hommage à Mlle Ornéla qui tout les samedis nous sert avec toujours le même sourire, un sourire simple, le sourire des gens heureux, des bocks fabuleux.

Merci notre Martine nationale pour la photo de la baie qui nous porte aux anges.

Samedi, 9h00-10h30 Rame traditionnelle tonique et
10h30-12H Rame Traditionnelle

Fraternellement
Le Tchoa

RAME CONVOCATION DU 8 Juin 2013
RAME CONVOCATION DU 8 Juin 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents