Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


RAME CONVOCATION POUR LE 2 Février 2013

Publié par Le Tchoa sur 1 Février 2013, 16:48pm

 

 

Chers galériens,

Chères galériennes

 

Douzième sortie de la base de Corbières. Les compagnons exténués mais heureux d'avoir participé à une aventure hors du commun commençaient à respirer, quand le capitaine leur réserva une autre surprise ….


Oui, Alain nous trouvant un peu «mou», pensait-il, nous mis à l’épreuve. Cela commença par des séries de 10. Vous savez les séries ou chaque rameur donne le meilleur de lui même, ne regardant pas la sueur perler sur son front, avec pour seul objectif un geste parfait, une pale maîtrisée, une concentration calme. Donc, nous fîmes une série de 10.

 

Tous les rameurs heureux de s’être donnés à fond, souriaient béatement, quand une petite voix venue de nulle part dit « c'est tout ! ». Le capitaine réagit aussitôt et il nous ordonna de faire une série de 20.

 

Évidemment personne ne pouvant contrarier notre Capitaine, les 20 coups de pales furent donnés. Les doubles épaisseurs qu'avaient les rameurs pour se protéger du froid avaient déjà sauté depuis un bon moment, quand une petite voix redit «c'est tout !» …

 

La mâchoire crispée, le capitaine ordonna une série de 30 pour la peine. Le teint pâle de certain était à la mesure de l'effort. Mais d’où venait cette curieuse petite voix qui avec deux mots était capable de nous faire réaliser des prodiges. Un simple «c'est tout».

Mes compagnons comme un seul homme s'exécutérent pour une série de 40. Chacun tendait l'oreille, quand le son retentit encore une fois, « c'est tout ! ». Le capitaine, voyant ces hommes tenir fièrement leur pale, transpirant, certain rouge, d'autre pâle comme le linge étendu, mais concentré sur leur besogne, où il est à noter qu'aucune discussion, n'avait pris naissance décida, l'ultime.

 

Le 50, certains visages grimaçaient, d'autres concentrés donnaient le ton de la peine. Un deux, trois, dix, vingt, trente, quarante, cinquante, le moteur commençait à souffrir, il était tant de reposer les muscles mis à rude épreuve. Ce qui fut fait comme notre tradition l'exige au bar de la marine.

 

Les discussions étaient rares mais chacun avait le visage angélique des meilleurs tableaux du XVIII eme siècle.

 

 

Mais d’où venait cette curieuse voix, qui l'avait fait naître, comment put elle s'exprimer ? Et bien voyez vous, cela restera un mystère, que seuls les constructeurs de pyramide nous envient encore, et pour longtemps.

 

A Samedi, 9h00-10h30 Rame traditionnelle tonique pour ceux qui le désirent,

 
10h30-12H Rame Traditionnelle

 

À samedi,

Fraternellement
Le Tchoa

 

 

 

 

 



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents