Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 6 mars 2009

Publié par Le Tchoa sur 4 Mars 2010, 21:22pm


 

Chers Galériens

Chers Galériennes


Notre petit port de l’Estaque était en ébullition, samedi dernier. En effet un invité de marque allait nous rendre visite mais se n'etait pas pour nous perturber, les deux barques furent armées. Une ambiance électrique des grands jours était palpable. D’après les calculs savants d’Alain, nous avions le temps de réaliser une petite sortie avant la venue de notre invité. Les deux chaloupes partirent donc à la conquête des mers.


La sortie du port se fit en moins de temps qu’il faut pour l’écrire. Je ne vous raconte pas la trilogie habituelle; avec un Momoramasec II, fouettant, nos pauvres compagnons, pour les faire avancer sur cette yole trop lourde pour eux, Nous avions mal de les voir se débattre contre une mer désespérément plate.


Notre sortie fût de courte durée avec la visite de la plage de Corbières, un cliquetis nous suivait … fronçant les sourcils, personne ne releva. Nous faisions les touristes admirant l’eau turquoise, le fond de sable fin, la plage avec un léger ressac … les iles lointaines n’étaient pas très loin dans nos têtes. Mais il faut que j’arrête de décrire notre superbe quotidien, où des flots torrentiels de touristes liquides risquent de se déverser, inondant ce petit joyau en nous photographiant à tour de bras, comme des statues qui fleurent bon l’authentique … le cliquetis nous suivait toujours … nous devions renter le capitaine devait se préparer.


Effectivement à notre arrivée, les quais étaient bondés, comme aux plus belles heures des championnats de joutes. Toute cette petite foule s’agitait, dans l’attente. Prudent nous décidâmes de rester sur notre territoire d’affranchi : la barque. Le capitaine se fit interviewer par les journalistes de l’ex ORTF, sûr de lui, la voix posée et grave, il n’éluda aucune question posé par des journalistes médusés par autant de présence.


Nous eûmes le temps quand même, de refaire une micro sortie, en changeant les pilotes des barques. Aimant les défis, ce fut Momoramasec II, et le pilote (d’avions) qui nous barrèrent. Nous évitâmes de peu une catastrophe … aérienne … je vous laisse imaginer, mais par la grâce de dieu (je me suis toujours demandé s’il existait, cette fois si, j’en étais sûr!), les bateaux furent ramenés, après un rappel du capitaine sur un téléphone portable, qui le fit d'ailleurs fondre (le portable :o) sur un fond de cliquetis ...


rame.r


Notre Hôte, attentionné pour les petits clubs nautiques de notre tonneau arriva. Après un discours de bon aloi, il se dirigea, à la stupeur de tous directement sur notre yole.


On ne vient pas à l’estaque, sans se faire photographier avec notre capitaine Alain, sur son navire, avec son équipage de fiers matelots, c’est un passage mystique, un pèlerinage, pour que les augures soit bonnes.


Ce fameux cliquetis nous suivait toujours … après quelques autres discours, quand nos hôtes furent partis, il fallait bien penser à quelque chose de plus consistant.


Et c'est là que la magie du lieu, de l'organisation, s'opéra. Un banquet frugale nous attendait à nous faire oublier le bar de la marine ….


rame1.r

Tiens au fait le cliquetis arrêta quand Nicole me rendit l'appareil photo avec les 182 prises de vue … clic, clic ….


Sans me tromper beaucoup, je pense que nous aurons droit à de magnifiques vues, que je me ferai un plaisir de vous faire découvrir.


A samedi

9H15 pour armer les bateaux,

9H30 précise, départ.

Fraternellement

Le Tchoa

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents