Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 28 novembre 2009

Publié par Le Tchoa sur 26 Novembre 2009, 21:46pm

 

Chers Galériens

Chers Galériennes

 

C’est avec qu’une barque que nous partîmes samedi dernier. En effet nous étions six fringants rameurs en pleine force de l’âge, et notre pov Raymond affaibli par une bronchite dite « chronique » et bien sûr notre capitaine Alain.

 

Il nous fallait ramer un peu plus fort ceci étant du à la masse de notre malade qui ceci dit était tout pâle comme un linge, mince comme une escabèche. Enfin depuis Newton c’est toujours vrai P=m x g (ça fait intello, il fallait que je la place celle là ! ;o) donc nos muscles allaient être plus sollicités.

 

La sortie du port se passa sans encombre, une intuition me taraudait. Le bateau était bien silencieux ? Pourtant nos poètes étaient là, mais que nenni rien ne sortait de leurs bouches ? Donc nous ramâmes en silence ! Pour une fois …

 

Un seul pitre s’aventura à mettre l’ambiance, mais bon, la tache fut trop rude pour lui. La yole silencieuse avançait comme si les rameurs du temps de la marine à voile voulaient aborder un navire Anglais, histoire de leur dire d’où nous venions

 

Nous allâmes directement sur notre direction cible Niolon. Mais comment vous dire, d’étranges choses se passaient, le bateau avec six rameurs n’avançait pas ou si peu ? Alain avait refait le ballaste de la yole et avait forcé sur la gueuse de plomb du canot ? Nous mîmes presque une heure pour arriver …

 

L’escargot maritime dût repartir pour ne pas arriver à la nuit, ce qui laissa le temps à Raymond de retrouver des couleurs et même participer au jeu de la rame !

 

Deux heures après d’efforts violents, heureusement le port n’était plus loin, enfin nous allions voir si le bar de la marine avait ré-ouvert, boire nos bocks, raconter nos histoires de la vie de tous les jours, rigoler de certains, pleurer pour d’autres, enfin refaire le monde …

 

Là encore le coup fut rude, les rameurs serraient les dents, « toujours fermé » scanda l’un d’entre eux.

 

Bon il fallait se faire une raison. Notre petit Alain s’engallardi « le bar d’à coté est bien achalandé » nous dit il, l’œil malicieux…

 

 

 

A Samedi 9H15,

Fraternellement

Le Tchoa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents