Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 22 octobre 2011

Publié par Le Tchoa sur 20 Octobre 2011, 20:50pm

 

Chers Galériens,
Chers Galériennes,

Les beaux jours étaient encore présents sur l'Estaque, uniquement, et nulle part ailleurs quand nous embarquâmes dans notre galère favorite. Le meilleur du gratin maritime s'étaient réunis pour faire avancer notre embarcation. La sortie du port fut si rapide que bien qu'avec des jumelles trapézoïdales grossissantes deux ou trois milliard d'années, je ne sais plus, la vigie ne nous vit même pas passer … normal Rameurs plus Estaque !

 

 

Les hommes étaient concentrés, les filles en voulaient aussi, prêtent à en découdre avec le premier venu …. Vous le comprendrez aisément, qu'un équipage de guerriers, de vainqueurs donnaient une allure plus que vive à notre yole. Le capitaine retrouvait là, l'envie de gagner si charismatique aux rameurs estaqueeens.

 

Les muscles étaient durs, tendus, la transpiration ne filait même pas, la yole semblait légère, la conquête était facile au bout de quelques coups de rame. Nous nous vîmes terrassant en demi-dieux les autres clubs …... heuuu …. je m'égare, le samedi c'est pour la détente la semaine c'est autre chose.

 

Mais je dois dire qu'arriver les premiers et avec le panache, c'est quand même une satisfaction que la nature humaine a mis en chacun de nous. certes quelquefois celle-ci est altérée, quelques fois trop acerbe, le juste milieu est au bout de la pelle ...

 

Nous révâmes un moment quand notre capitaine, nous fit dépasser nos limites, nous surplombâmes Niolon pour aller parader sur la calanque du Riflard non loin du Moulon. Les camarades étaient toujours frais, l'œil vif et coquin étonnés qu'avec de la volonté, finalement se surpasser n'est pas si difficile ….

 

Nous bûmes tout notre saoul, l'eau fraiche que vous avions à bord afin de revenir en bonne forme de ses pays lointains ou peu de rameurs avaient mis les pieds jusqu'à là .

 

Le retour se fit sans problème, le capitaine d'habitude si discret était de toutes les conversations qui fusaient de toutes parts ….

 

Nous accostâmes fiers, heureux d'avoir rempli notre contrat moral, faire vivre la rame.

 

Vive les rameurs !


A samedi, 9h15
Fraternellement

Le Tchoa.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents