Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 21 novembre 2009

Publié par Le Tchoa sur 19 Novembre 2009, 20:21pm

 

Chers Galériens

Chers Galériennes

 

Ce samedi, une fois de plus, nous sortîmes nos fières embarcations, à la decouverte, comme chacun le sait, de terres australes, de côtes que l'homme n'a jamais foulées du pied.

 

Bref nous partîmes avec une armada de deux bateaux, que la tradition populaire appelle le canot Majeur, barré par l'excellentissime Alain et le canot mineur barré par le non moins brillant Momobarpasdrois. Le canot mineur est nommé ainsi non pas qu'il lui manque quelque chose, mais tout simplement parce que c'est le deuxième sur la liste.

 

Donc une fois armé les bateaux s'élancèrent.


Enfin presque ...

 

La yole Majeur ayant quelques ratés à l'allumage, mit un peu plus de temps que d'habitude. Que nenni, Momobarepadroit profitant de ce contretemps, mit les gaz à fond, asphyxiant son équipage, tout ça pour nous impressionner.

 

La sortie du port fut sans encombre, nous avancions à une allure que les sages nomment correcte, quand le téléphone du capitaine sonna ? C'était une demoiselle qui avait dû s'endormir sur l'oreiller et qui ne s'était pas réveillée. De sa voix douce et paisible frisant les 130 décibels notre capitaine demanda à l'autre embarcation d'aller la chercher.

 

A ce moment nous étions dans le chenal, Alain avait l'œil rivé sur la marée nostum. Quand, sortie de nulle part, une petite voix lui demanda de sortir du port, histoire d'aller défier les éléments. Cette petite voix aurai mieux fait de se taire !

 

En effet nous étions en sous effectif, quatre rameurs dont trois qui n'avaient pas dormi de la nuit pour festoyer et prendre bonnes ripailles et arriver directement à l'embarquement.

 

Le capitaine compréhensif sur les attentes de ses matelots, mais d'une prudence redoutable se mit en direction du chenal de sorti. Croyez moi il n'a fallu pas plus que cinq minutes pour comprendre. Comprendre que la mer était démontée …. d'un seul coup une vague failli remplir le bateau nous transformant immédiatement en radeaux de la méduse …

 

enfin nous réussîmes quand même à rechaper de cette furie, qui n'était pour Alain qu'une agitation nautique, le sourire en coin ...

 

Le canot mineur était là, il nous talonnait, Momo exhortant ses ouailles, un fouet dans ces yeux. C'est alors qu'en grand seigneur avec le panache qui le caractérise, Alain pour la première fois les laissa passer devant. Et oui il faut faire plaisir aux autres, de temps en temps. Je tiens à dire que l'oreiller pas réveillé était championne du monde ... Nous priâmes pour nos compagnons qui devaient ramer à sa cadence ...

 

Bien que le bar de la marine fut fermé pour cause de congés, nous allâmes boire notre bock et nos demi servis par une délicieuse serveuse …. Si vous aviez vue l'œil pétillant de notre petit Alain …. il avait 30 ans de moins ... Merci la rame !


 

A Samedi 9H15,
Fraternellement
Le Tchoa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gise13 05/02/2010 19:27



ha !! ha !! ha !! TROP BON !!!!!
Bravo pour tes idées .. c'est un vrai feuilleton
gros bisous à tous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents