Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame – convocation du 19 décembre 2009

Publié par Le Tchoa sur 17 Décembre 2009, 21:39pm


Chers Galériens

Chers Galeriennes,


Que d'actualité cette semaine, nos princesses s'en sont données à cœur joie, pour le bonheur de tous et toutes, du moins je l'espère.


Samedi dernier nous sortîmes avec nos deux yoles, avec l'indéboulonable capitaine et notre figure de proue Momobarepasdroit (il faut dire que je me suis embarqué, c'est le cas de le dire, avec lui, c'est important pour la suite).


La sortie du port fût correcte Momo comme à son habitude zizaga sur les flots pendant que nos pauvres squelettes suaient sang et eau. C'est à ce moment et à ma grande surprise, qu'il lâchât la barre. Nous continuâmes à souquer bien évidement, mais il n'y avait plus de pilote dans le radeau laissé à l'abandon.


Je compris le pourquoi de la navigation hasardeuse de ce second qui n'avait rien de calculé, de tactique, de droititude comme nous avait habitué Le capitaine. Bref c'est bien les mains dans les poches avec un petit mitral qui nous ballotait dans tous les sens que Momo se réchauffait les mains !!! croyez moi je fus impressionné, mais je n'étais pas au bout de ma surprise quand je vis mes trois compagnons ne pas réagir d'un pouce. Momo en grand gourou les avaient asservis dans sa secte ?? que de questions se posaient pendant que j'essayais de le persuader, seul, de reprendre le gouvernail. Il en allait de notre sort.


C'est là, par je ne sais quel sortilège, quel envoutement, il reprit la timonerie pour se rapprocher du rivage. Il faut dire que le petit mistral de tout à l'heure forcissait à la cadence de nos pelles, qui certes n'était pas mécanique, mais quand même, régulière. Ouf, nous n'allions pas être catapultés vers des terres australes ou même la vie a oublié de se poser.


Pendant ce temps là vous vous en doutez, nous n'avions pas les yeux portés sur le canot amiral, qui pour la petite histoire avait un double propulseur à rames (c'est un brevet d'Alain) et qui évidement avec l'esprit taquin qui caractérise notre capitaine tournait autour de nous comme une girouette de missiles iraniens visant les caraïbes …


Après cette étonnante sortie, nous debarquâmes sur les quais, évidement après Alain, en zigzaguant tel notre bateau ivre. Le local à rame fut tréééééééés loin a rejoindre …


Heureusement, le bar le la marine nous attendait, où les serveuses nous donnent la bonne ivresse des grands jours, il faut dire que pour l'occasion,c'était plutôt un serveur qui remplit de joies toutes nos camarades …


Les discussions allaient de bon train quand Francis nous sortit ses œuvres sous-maritimes construites de ses mains Nous en restâmes la bouche ouverte en voyant les submersibles qu'il avait construit. Jules Verne était assis avec nous ...



A Samedi 9H15

Fraternellement

Le Tchoa

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents