Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame – convocation du 16 janvier 2010

Publié par Le Tchoa sur 14 Janvier 2010, 21:49pm

Chers Galériens

Chers Galeriennes,



« Salle temps pour sortir les gars », grommela Alain sans ouvrir la bouche tout fulminant de buée. Malgré l'air trempé sa bouche crachait de l'air chaud instantanément transformé en nuage glacial. Dans une petite brume collante où virevoltait quelques flocons de neige s'était installées des températures négatives régnant en maitre sur le quai. Bien sûr il y avait les fidèles, réunis là, sans savoir si la sortie aurai lieu. Se demandant même ce qu'il fallait faire ...


« Allez on va tenter, une sortie », la prise de décision s'exécuta comme une hache tombant sur un billot. Les rameurs se regardèrent étonnés, inquiets, septiques, mais l'impulsion qu'ils venaient de subir de leur guide, leur redonna le moral.


09012010 001


Les rames furent sorties en un rien de temps. Nos vaillants compagnons allaient partir, pour une exploration quasi polaire sur une mer tumultueuse, sombre, agitée par des ressacs que le vent froid du nord ne faisait qu'amplifier. Nous ramâmes doucement, tellement nous étions paralysés dans les multiples couches de vêtements mis pour l'occasion. Tout était doublé, paire de gants, de chaussettes, pulls. Seuls quelques visages emmergaient signant la validité qu'un être vivant était bien à l'intérieur de ces multiples couches vestimentaires.


Comme d'habitude nous sortîmes pour atteindre la pleine mer. Là les choses se compliquèrent. Les vagues traversaient la digue, la houle très longue avec une amplitude à faire pâlir les plus grands toboggans de la foire du trône, nous mit à mal. Alain conscient des dangers encourus par notre frêle embarcation et devant ces éléments incontrôlables décida de faire demi tour. La tâche n'était pas simple, nos rames avaient du mal à trouver de l'eau tellement la mer se jouait de nous. Après quelques dizaines de yo-yo, enfin nous retrouvâmes le port, dans des eaux plus clémentes.


C'est là que notre perception des choses bascula. Nous vîmes une plage de sable fin avec en arrière plan des palmiers recouverts de neige dans une lueur grise, si caractéristique au climat du nord. La neige avait continué de tomber, de plus en plus serrée. Alain ne parlait presque plus. Malgré nos couches superposées, aucun signe de transpiration ne se faisait sentir. Combien de temps s'était écoulé, personne ne sut dire. Notre capitaine, qui ne bougeait plus, arriva à marmonner « il faudrait rentrer, les gars » nous le vîmes pétrifié de froid. Plus un de ses doigts ne bougeaient, crispés sur la barre, tenant encore le cap, mais pour combien de temps ?


C'est là que nous compriment qu'il fallait faire vite, notre capitaine, luttant contre ce froid était au bord de l'hypothermie. Le barreur est seul, debout, sans bouger, dirigeant la barque. Exercice pas si simple que ça.


Pour ramener notre capitaine dans les temps, une lutte contre la montre commença. Nos muscles au point de la rupture tenaient les avirons à faire craquer la mer. Heureusement nous étions pas très loin. Une dizaine de minutes suffire, pour débarquer notre capitaine transi de froid.

Enfin arrivé, Alain put se réchauffer, cachant sa douleur devant son équipage, discrètement il nous salua, puis se réfugia dans son bureau, où le chauffage électrique quasi instantanément le mit à la bonne température.


Nous aussi nous allions nous réchauffer au bar de l'amirauté.


09012010 002


Garçon, un whisky sans glaçon …

 

 

Merci à Raymond pour les photos

A Samedi 9H15

Fraternellement

Le Tchoa

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gise13 16/01/2010 10:44


 un grand BRAVO pour votre motivation malgré un froid intense (surtout pour des Marseillais)
Hé!!! LE TCHOA !!!! ton récit est superbe et tellement imagé avec des photos qui illustrent si bien la situation ,  que je suis allé tout dessuite sous la couette avec un bon grog (bien
du rhum ) pour me rechauffer 
BRAVO l'équipe !!! faites-nous partager vos samedi de folies encore longtemps !!
Un pur bonheur !
Grosses bises à tous


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents