Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 14 Mai 2011

Publié par Le Tchoa sur 12 Mai 2011, 22:00pm

 

 

Chers galériens,

Chères galériennes

 

C'est en haut de la Sainte Baume que nous nous rendîmes …. heeuuuuuu Excusez moi, je crois qu'il y a une problème! Je reprends. C'est dans notre petit port de l'Estaque que Momobarpadroit nous attendait avec cousin Hube. En famille, les deux compères discutaient de choses et d'autres, la grande tante, le petit cousin qui avait perdu sa première dent quand nous arrivâmes en ordre dispersés, comme d'habitude mais le compte était bon. Une équipe concise de solides gaillards était prête à embarquer sur la chaloupe, barré si l'on peut dire par notre Momo. Que faire, le capitaine étant retenu par les plus hautes autorités de le ligue, il ne pouvait pas être à deux endroits à la fois.

 

Nous partîmes sous un soleil en demi teinte, qui suffisait à nous remplir de bonheur. La sortie du port cette fois fût difficile, les quinze mètres que forment cette passe était un peu étroit pour nous, il nous fallut virer plusieurs fois avant de pouvoir passer grâce à notre Momo qui avait du s'ajuster au plus juste ...

 

Enfin nous nous trouvâmes en pleine mer, la barque ma fois avançait, mais quelque chose n'était pas habituel. La mer était belle comme toujours, prête à nous accueillir en son sein, le sourire en coin de nous sentir zigzaguer avec un tel zèle que seul quelques insectes peuvent en rivaliser d'ingénionisté. Nous avançâmes quand même, si bien que la vesse fût à porté de rame quand nous décidâmes de retourner. Retourner etants un bien grand mot quand on sait toutes les figures elliptiques, les courbes profondes que nous avions effectuées pour arriver dans ce replis de calanque qui abritait ce petit port.

 

Nous assistâmes à une cérémonie qui nous émut. Une personne décédée et incinérée était prête à rejoindre l'élément liquide dans une célébration familiale. L'heure était grave, chacun d'entre nous ce découvrit devant la scène, pour rendre un hommage. Le respect régnait à bord, une minute de silence se fit.

Ayant rendu le salut, nous rentrâmes cette fois ci pour de bon.

 

Le bateau zigzaguait gaiement à la cadence des cigarettes allumées par notre barreur, en effet il faut vous dire, que sortir une cigarette, l'allumer, tirer «une taffe» comme on dit ici, ne peut que se faire qu'avec les deux mains. Notre Momobarpadroit étant normalement constitué, une troisième main manquait … c'est donc à la dérive que nous avancions.

 

Je pense que la troublante théorie du scolopendre est à présenter à notre capitaine Alain. Imaginez cette minuscule bête qui arrive à se mouvoir en ondulant, munie de dizaine de pattes. Pas simple de ramer de la sorte …. En fait chacun d'entre nous touchait l'eau, jusque là pas de problème, mais jamais au grand jamais, deux pales étaient en même temps dans l'eau ! C'est comme si le rameur ramait seul le temps d'un geste. Imaginez ces petites bêtes aux couleurs bronze, ne poser que deux pattes en même temps sur le sol. Que que la nature est bien faite, quel ingéniosité pour faire avancer cet animal de la sorte !


Pâles, nous avancions à la sueur de nos pelles, heureusement le port se profilait fièrement devant nous.

 

Quelle curieuse sortie où l'entomologie, mêlait le spirituel et l'effort physique. Décidément ce Momobarpasdroit nous en fera voir de toutes les couleurs ! Celle de la vie, surtout qu'on nous le ne change pas ...



Départ des bateaux à 9H15,

Fraternellement

Le Tchoa

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

c est super bonne continuationmarylou 13/05/2011 09:29



super commentaire comme toujours de gros bisous a tous et toute et bon ramage profiter il fait beau bissssssssssss



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents