Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rame convocation du 12 février 2011

Publié par Le Tchoa sur 10 Février 2011, 22:09pm

Chers galériens,

Chères galériennes


C'est le cœur léger, l'âme claire, que nous allions nous retrouver sur le quai. Encore un samedi ensoleillé d'une lumière chaude qui faisait reluire la coque des bateaux dans leurs écrins bleu turquoise.

Tous les compagnons étaient au rendez-vous, tellement que nous fîmes deux yoles, bien vite armées, tous donnant le coup de main nécessaire à la manœuvre. Nous équilibrâmes les barques, grâce au théorème mathématique en vogue sur le port de l'Estaque, les plus puissants avec le capitaine, et les moins aguerris avec momo. Pour être honnête faut dire que la puissance se résumait à huit bras, contrairement à la yole de momo où toutes les rames attendaient sur leur dame de nage, le moment fatidique du départ.

Le capitaine ouvrit le bal, la deuxième chaloupe suivait sans traîner. Alain se rappelant d'un coup de vent fort préféra longer la cote. L'autre embarcation préférant filer vers des destinations inconnues. Nous avions pris le rythme, les gouttes de sueur nous obligeant à nous déshabiller. Sentir une petite brise légère en tee shirt sous le soleil de février est divin. Notre bateau était silencieux, tellement le coup de vent fort avait secoué les esprits.

Nous avançâmes à bonne allure. Nous vîmes momo se rapprocher de la cote pour nous rejoindre à vive allure, en effet le nombre faisait leur force, malgré nos muscles puissants, le poids du bateau étant le même, nous tenions fièrement le choc. Le soleil s'amusait de ce balai nautique, nous ramions maintenant côte à côte, les deux capitaines se saluant par politesse maritime.

Les sourires des rameurs étaient tendus, personnes ne voulant lâcher le moindre pied, il faut dire que les mâchoires se crispaient peu à peu. Nos muscles tendus donnaient toute leur énergie qu'un homme en bonne santé peut produire. L'ambiance devenait surréaliste, que faire ? Niolon nous pointait du doigt, le capitaine savait qu'à l'allure des bateaux la moindre erreur pouvait casser la mécanique.

Et là je dois dire que seul un grand capitaine, tel que la marine n'en produit plus, eut un éclair de génie, toujours en souriant le regard détendu il nous murmura "à trois bâbords plante, et tribords donner tout votre jus on vire !" Le décompte avait commencé, les marins concentrés attendaient le moment crucial, quand Alain cria «plantez » les rames étaient à la verticale nos compagnons souquaient toujours pour faire pivoter le bateau sur son axe. Froid et concentré chacun savait ce qu'il avait à faire comme dans les sous-marins se faisant repérer par un avion chasseur, il fallait plonger, et vite, virer de bord et le tout en plaine puissance

 

(je vous invite à regarder la vidéo, pour sentir l'ambiance à bord)

 

 

 

 

 

Et nous disparûmes aux yeux de momo, tel le sous-marin tapis au fond des mers, surpris par une telle puissance réactive. Ils n'en revenaient pas, ils allaient droit devant vers quoi…. Nul ne le su.  

Le capitaine qui en avait vu d'autres souriait, oubliant pas de se blottir aux creux des calanques pour un retour on ne peut plus furtif, l’œil pétillant le regard droit il nous ramena à bon port, le temps d'à peine refroidir nos muscles. L'arrivée sur le port se fit triomphante. Les mouettes nous applaudissaient pour tant de ruse et d'habileté, les cormorans s'agitaient pour nous remercier du spectacle.

Nous vîmes nos compagnons arriver transpirants, le visage tiré par tant d'effort finalement moins bien contrôlé. Le bar de l'amirauté réconcilia les deux groupes aux conversations nourries. les bocks se vidant bien vitre de leurs breuvages « qui font du bien ».

 

Rien ne sert de courir il faut barrer à point ...

 

Fraternellement

Le Tchoa

 

 

 

 

Commenter cet article

gise13 13/02/2011 10:27



 toujours aussi génial !!!!


bonne trouvaille le coup de la vidéo...BRAVO!!!


Tres gros bisous à toi et à tous les rameurs 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents