Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rames convocation du 9 mai 2009

Publié par Le Tchoa sur 7 Mai 2009, 22:43pm

Chers Galériens
Chers Galeriennes,

Ce samedi, plusieurs questions nous taraudaient, allons nous être assez pour appareiller ? Les matelots manquaient. Quand sortie de nul part une horde de moussaillons vifs comme des gardons c'étaient mis en rang d'oignons le long du port !!!!

 

Enfin les amis étaient là ! nous pûmes armer une barque, puis deux mais il manquait un rameur .... Quand notre Éric, toujours à point, se fit happer par Momo (barpadroit) lisez plus loin, il tient à sa réputation ....

 

Notre armada sortit du port, Alain barrant le canot majeur, et Momo le canot mineur et c'est là que nous nous aperçûmes d'un petit décalage musculaire ...

Notre canot armé pour la lutte contrairement au canot de Momo qui était plus dilettante.

 

C'était pas important, l'important était d'être tous sur la mer.

 

Nous ramâmes sous un beau soleil sans rechigner, jusqu'à en perdre Momo de vu. Nous nous réfugiâmes dans notre calanque favorite « Niolon », où je vous le dis il est INTERDIT d'accoster ....

 

Enfin c'est une rumeur entre marins, il parait que tous ceux qui sont descendus ne sont jamais revenus .... sans doute à cause de quelques sirènes ... La caractéristique la plus particulière des Sirènes est sans aucun doute d'avoir la force par leur voix d'être capable de produire un chant qui ensorcelle les hommes jusqu’au point de les faire sauter de leur embarcation et finir dévorés sur une île perdue au milieu des mers. .... Abyssus abyssum invocat ... gloupsss ....

 

Alain connaissant tous ces mythes joua encore une fois la prudence ....

 

C'est comme ça que nous pûmes tous revenir sains et saufs, pour recroiser Momo en train de fouetter notre pauvre Éric, qui malgré des 100 chevaux sous le capot, commençait à faiblir.

 

La rentrée fût plus inquiétante. Notre Momo Barpasdroit, contrairement à notre Alain qui sans compas tire une ligne parfaitement droite sur l'eau, Momo donc, zigzagua comme une guirlande de Noël enroulée autour d'un sapin pour ramener la yole à bout de souffle au port ...

 

Nous humes un pincement au cœur pour nos compagnons, mais nous savions que notre breuvage secret nous attendait.

 

 

C'est là que nous comprimes leurs douleurs abyssales, tous buvant d'un trait le précieux liquide, sans en perdre une goute. Je vous laisse apprécier les clichés de Raymond dans l'album, pris sur le vif ....

 

Et là, le miracle s'accomplit ....les sourires étaient là avec nous, le temps s'arrêta ...

 

 

 

 

 

Amis rameur ce week end étant un peu particulier (3 jours) répondez moi sur le mail pour ceux qui viennent ou pas, pour savoir si nous pouvons sortir au moins un bateau, Momo ayant les précieuses clefs

 

Alain notre capitaine voguera sous d'autre soleil, notre serviteur séchant cette sortie, mais ne vous en faites pas les consignes seront passées ....

 

 

Samedi 9H45 pour les présents,

Fraternellement
Le Tchoa


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents