Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


Rames convocation du 21 mars 2009

Publié par Le Tchoa sur 19 Mars 2009, 21:52pm


Chers Galériens

Chers Galériennes

 


Notre dernière sortie fût sans encombre, nous armâmes deux chaloupes, barrées comme il se doit par Alain le téméraire et notre Momo national emmené par une équipe de poètes.


Nous ramâmes avec la ténacité qui nous caractérise, quand nous nous aperçûmes nos ménestrels idéalistes bien loin de notre yole. Nous continuâmes quand même mais c'était sans compter avec les bactéries qui avaient envahi notre bon Raymond.


il devint tout pâle à faire peur à un fantôme. Notre capitaine courageusement le remplaça pour donner le tempo. Mais comment ramener un malade sur le quai ? Allons nous renouveler les années noire de 1720 ? qu'avait notre Raymond ? Après plusieurs hypothèses et questionnements, il apparu qu'il n'avait été mordu par aucun rat !


Ouf .... nous pouvions le ramener à terre. C'est là que notre capitaine célèbre par son courage, sa ténacité, son sens tactique qui lui valent le respect de chacun, se mit à ramer en position une pour reconduire le souffrant au plus vite. Effectivement je dois dire que le bateau pris une certaine accélération ... Tant mieux Raymond qui tenait la barre senti ces poumons se regonfler, et peu à peu changea de couleur.


Comme à son habitude notre Alain, nous montra ce que c'était de ramer en compétition. Et ma foi, je dois dire que nous nous en sommes plutôt bien tiré sur 10 coups d'aviron ...


Mono qui avait fait demi tour des la sortie du port était bien sur présent pour nous accompagner.


Et c'est là qu'apparut un miracle, oui monsieur dames, un miracle .... je ne sais pas qu'elle en fût la cause. Peut être toutes les suppliques, les prières que nous faisions pour ne pas perdre notre patraque ? mais dès qu'il entendit les mots « rincer le gosier », il ressuscita !!!


Sautant sur un pied, en chantant des chansons paillardes, ..... et bé ... notre Raymond était sauvé !


Quand même pour savoir quel était cette élixir de jouvence, ce saint Graal, nous l'accompagnâmes dans la crypte où se trouvait le fameux breuvage .....


Un demi pour chacun !



Fraternellement

Le Tchoa


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents