Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des rameurs de Marseille

Le blog des rameurs de Marseille

Rame traditionnelle estaque


RAMES Convoc du 10 janvier 2009 (déjà ! )

Publié par Le Tchoa sur 8 Janvier 2009, 20:48pm

Chers Galériens

Chers Galériennes


Comme ce qualificatif à été vrai en cette semaine ... Marseille + neige = Pas compatible. Enfin nous on n'a l'habitude ... (de ramer) ... j'espère que vous n'avez pas trop souffert de cet état proche du siège.


Donc, samedi dernier, nous sortîmes avec un temps agréable. Quelques vaguelettes irisaient la mer, le bonheur … Deux barques furent affrétées pour l'occasion, le navire Commandeur et la Momo (En français dans le texte : la yole de notre capitaine et celle de Momo, le bien nommé).


Dès ce beau début de matinée, les choses se compliquèrent. Il fallait nous partager les filles sur nos deux yoles ! (en bons gentlemans, nous allions pas laisser les jouvencelles seules sur un bateau).


Un problème mathématique fut instantanément posé. Leur nombre était impair comment faire ? C'est alors que notre Alain le tatoué, comme un seul homme (enfin fo voir …) se proposa ... Le regard lointain de notre Capitaine jouant de sa grande tolérance, acquiesça.


Notre armada ainsi constituée, bien décidée à relever les plus haut défis, s'élança sur une mer désespérément plate ...


Notre flotte navigua en rythme saccadé par les coups de boutoir de notre capitaine (qui n'était pas borgne pour l'occasion !). C'est là que la Momo ne supportant pas ce rythme d'enfer, « pour faire bonne figure » comme on dit chez nous, alla butiner du coté de l'abeille Flandre (pour ceussent qui ne connaissent pas l'insecte, c’est un remorqueur de haute mer)


Pendant ce temps le capitaine mit le cap a l'ouest, toutes machines hurlantes (pour ceussent qui ne connaissent pas, c'est les mugissements des pauvres rameurs).


Le navire commandeur avait pris quelques milles nautiques d’avance sur la yole en détresse de nos compagnons. Et comme toutes choses ont une faim ;o) il fallut faire demi tour. C’est là qu’instantanément la Momo à 4 milles nautiques fit demi tour, instantanément, comme par magie.


Notre capitaine indulgent, comprit que la fatigue les submergeaient. Tout se joua en une fraction de seconde, le capitaine décida d’appuyer sur la pédale ... Le rythme était devenu inhumain, un combat se préparait, mais comme de bien entendu après avoir sué sang et eau nous débarquèrent quelques secondes avant ... (la montre).


Je vous raconte pas la suite ...Nous étions les premiers, à vider nos verres au bar de l’amirauté….


Pour ce samedi les conditions météorologiques étant redevenues à peu près normales, l'embarcation se fera exceptionnellement à 9H45 ... mais une confirmation par mail serait bienvenue, pour savoir si nous pouvons affréter notre trière.

 

Fraternellement

Le Tchoa


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gise13 09/01/2009 22:18

 génial !!!!Bravo TCHOA !!!c'est un plaisir de te lire !bises

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents